La fabrication de votre Depancel

Horlogerie

La fabrication de votre Depancel

Vous avez récemment précommandé une Depancel, et puisque vous avez choisi la qualité... 3 à 6 mois vont s’écouler avant que votre montre arrive enfin à votre poignet.

Mais alors que va t’il se passer pendant ces quelques mois ?

Étape 1 : La fabrication du moteur

Production d'une montre

La première étape sera de fabriquer le moteur ! En horlogerie, on parle de mouvement : il existe le mouvement quartz, le méca-quartz, le mouvement manuel et le mouvement automatique.

Si les montres à quartz et méca-quartz fonctionnent avec une pile, les montres mécaniques fonctionnent grâce à vous ! Pour une montre mécanique manuelle, c’est à vous de remonter régulièrement la montre à l'aide de la couronne pour ré-insuffler de l’énergie au ressort. Pour une montré mécanique automatique, c’est la masse oscillante (ou rotor) qui tourne en permanence grâce à vos mouvements de poignet, et qui permet ainsi de remonter le ressort.

Si votre montre est dotée d’un mouvement mécanique, sachez que ce sont plus d’une centaine de petites pièces qui vont être minutieusement assemblées par l’horloger pour que votre montre puisse vous donner l’heure.

Étape 2 : Place au cadran !

Le visage de votre montre. Il va vous permettre de lire correctement les différentes informations données par le mouvement comme les heures, les minutes, les secondes, le jour, le mois ou encore l'affichage 24h. Le cadran est l’une des premières choses qui saute aux yeux quand on regarde une montre, c’est pourquoi son design à une grande importance.

La fabrication d'un cadran se fait en plusieurs étapes et presque tout est possible en matière de créativité, de matériaux, de finitions et de couleurs.

Généralement, le fond du cadran est réalisé avec des machines industrielles d'une extrême précision. Ensuite, le cadran passe entre les mains d’un cadranier qui va le terminer manuellement. C’est lui qui va créer les fenêtres nécessaires pour apercevoir des indications comme la date, coller ou encore assembler les différentes décorations du cadran. C’est un travail extrêmement minutieux qui existe depuis plusieurs siècles !

Au niveau des décorations et des finitions, il existe de nombreuses possibilités, comme : la gravure, le guillochage, le perlage (Auto 24 Rosso Corsa), le squelettage (Pista GT), le soleillage (Stradale), la Côte de Genève ou encore l’estampage (Offroad).

Étape 3 : La conception du boîtier

Maintenant que le mouvement et le cadran sont passés entre les mains des artisans, c’est le moment de fabriquer le boîtier de votre montre. Un élément très important de votre montre, le boîtier va permettre de protéger le mouvement des chocs, de l’humidité et de la poussière.

Sur le boîtier, on retrouve la carrure, qui abrite le mouvement et où sont fixées les cornes (qui tiennent le bracelet), la lunette : l’anneau fixé sur la carrure et qui permet de tenir le verre, et le fond de boîte, qui est le couvercle à l'arrière de la montre.

Chez Depancel, on privilégie au maximum les fonds en verre pour que vous puissiez admirer le mouvement de votre montre.

Étape 4 : L'assemblage

Quelques semaines se sont écoulées et c’est le moment de passer à l’assemblage ! Une fois que tous les composants sont prêts, c’est avec le plus grand soin que nos horlogers vont assembler chacune des pièces ! Ils vont donc fixer le cadran sur la platine du mouvement puis chasser les aiguilles. Ici, c'est l'alignement des aiguilles qui est important, mais aussi leur hauteur : pas trop près du cadran pour ne pas toucher les index, pas trop haut pour ne pas toucher le verre. Ensuite il va emboîter le bloc mouvement, le cadran et les aiguilles dans le boîtier.

Étape 5 : Le contrôle qualité

Comme pour un contrôle technique avant une course, le contrôle qualité va nous permettre de nous assurer de la conformité de votre garde-temps. Durant cette ultime étape, on veille à ce que les différents éléments de la montre répondent à nos standards de qualité. On contrôle toutes les faces du boîtier, le cadran, le verre, l'état du bracelet et le montage de la boucle et ensuite on vérifie la rotation des aiguilles et leur alignement, le fonctionnement des différents compteurs, la rotation de la masse, et plus globalement l'ensemble des fonctionnalités de votre montre.

Et voilà. Trois à six mois se sont écoulés, et puisque tout vient à point à qui sait attendre, vous aurez le bonheur de porter une montre de qualité qui vous suivra au quotidien !


Article précédent

Partager l'article

Article suivant

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour participer à la co-création des prochaines montres et ne rien rater, c'est ici :